Aller au contenu principal du site
0 0

Votre panier est vide

Bienvenue au Cochon d'Où Don

La Ferme


 

La ferme

Le Cochon d'où Don c’est tout d’abord une entreprise et exploitation agricole spécialisée dans l'élevage et la vente directe de porc biologique. 

 

Créée en Juillet 2018, Jérémy Diais a repris cette ferme, datant de plus de 200 ans, à Yolande et Patrice Rousseau ancien propriétaire du site. C’est un changement imminent pour cette ferme et ces terres passant d’une production de vaches laitières conventionnelle à une production de porc biologique. 

 

C’est avec passion et détermination que nous nous engageons dans un projet 100% responsable et naturel. Une aventure qui ne cessera d’évoluer au fil des années.

 

L'élevage

Spécialisés dans l’élevage de porcs, nous travaillons avec un élevage de 60 truies reproductrices, élevés en libre accès aux enclos intérieur et extérieur. 

 

Le respect des animaux est primordial au sein de la ferme. Chaque porc est nourri par des aliments de qualité. Les plantes et le foin utilisés pour leurs granulés sont choisis, semés et récoltés efficacement sur nos terres. 

 

La qualité du traitement des cochons est une valeur importante pour nous. Chaque étape est pensée et effectuée pour qu’ils se sentent dans un environnement paisible et sans tourment. Ce qui donne à notre viande un goût unique et 100% locale.

 

En savoir plus

Les terres

La ferme exploite 80 ha de terres entièrement en agriculture biologique sur les communes d’Oudon et du Cellier. 

 

Ces parcelles sont cultivées en prairies permanentes et servent à faire du foin qui sera ensuite utilisé comme litière pour les cochons. Cependant, les 70 hectares restant sont cultivés pour faire des céréales à paille : blé, orge, triticales, pois, féveroles...

 

Le mélange de la paille et des déjections des cochons crée « le fumier » et permettra par la suite de nourrir les céréales pour qu’elles puissent bien pousser.

 

Sur nos terres, le fumier est la seule nourriture des plantes et aucun engrais chimique n’y est utilisé.